La Paz à travers la nourriture – Première partie

En Bolivie, la nourriture, c’est important. Personellement, ça me va et j’en profite!

Ici, la nourriture est un art, une science, et elle a même ses propres lois! Les plats se font d’une certaine façon et il n’est pas possible de varier: sinon, c’est un autre plat ou tu t’attires la honte, tout simplement.

Quotidiennement:

Le déjeuner typique est assez frugal: pain et confiture avec une boisson chaude. Moi ça ne me convient définitivement pas, alors je me claque des oeufs ou du granola et yogurt aussi souvent que possible. C’est pas mal plus facile depuis que suis en appartement et pas en famille.

Note: les photos ne sont malheureusemente pas de moi.

PAINS ET EMPANADAS

Marraqueta: source wikimedia commons
Marraqueta: mon pain pref, j’en profite a l’heure du thé (5h pm)
Llauchas. Source: http://cochabandido.blogspot.com/2013/08/como-preparar-las-riquisimas-llauchas.html
Llauchas. Mon déjeuner pref pref quand je dois le manger dans la rue. C’est une pate remplie de fromage semi-fondu, mais de la bonne sorte (j’ai des opinions fortes sur le type de fromage utilisé dans les autres cas). C’est chaud et c’est si bon!

SANDWICH DE CHOLA

Le sandwich de chola est vendu dans la rue. Un choix particulièrement facile quand je dois faire des achats à l’heure du lunch et que je n’ai pas le temps de manger un plat complet.

Sandwich de chola. Source: http://liamwinters.blogspot.com/2010/09/street-food-in-bolivia-1-chola-sandwich.html
Préparation du sandwich
source: http://www.limaeasy.com/peruvian-food-guide/typical-peruvian-sandwiches/sanguche-de-chicharron
Le « sandwich de chola »

Le soir, particulièrement en sortant des bars, c’est l’heure des ANTICUCHOS

Source: https://seventeenbysix.wordpress.com/2014/08/12/home-from-home/dsc_0130/
Coeur de boeuf, patates et sauce piquante aux arachides
Source: http://comosur.com/tag/meltingpot/
Il faut faire flamber le tout régulièrement.

Lendemain de veille:

Pour une raison que j’ignore, le plat typique de lendemain de veille à La Paz est le FRICASÉ, une genre de soupe de porc piquante. J’avais vraiment mes doutes sur le goût en me fiant à la description, mais finalement c’est vraiment très bon.

Source: http://www.bolivia.com/el-sabor-de-bolivia/asi-sabe-bolivia/plato-fuerte/sdi275/44757/fricase
Fricasé!

Cumpleaños:

Au bureau, lorsque c’est la fête d’un ou une collègue, la tradition est de se réunir dans la cuisine en avant midi pour manger tous ensemble une salteña ou une tucumanas (accompagné, évidement, de Coca-Cola). Desfois le menu varie, (comme le Tranca pecho, que je vais mettre dans cette liste juste parce que c’est exagéré!) mais par défaut il s’agit d’un des deux empanadas.

TUCUMANAS

Le tucumanas est frit et servit avec une panoplie de sauces, généralement piquantes (à base de tomate, d’arachide, ou d’avocat)

Tucumanas. Source: http://www.lostiempos.com/buen-provecho/bocaditos/bocaditos/20140405/tucumanas_250397_546920.html

Source:http://www.recetasnatura.com.ar/empanadas-tucumanas/

SALTEÑAS

Source: http://www.contactoboliviano.tv/#!La-tradicional-salteña-boliviana-Historia-y-origen/cwzo/55ca16850cf2b432d24873eeLa salteña peut être de poulet, de viande, mixte ou de fricasé. Son contenu peut être plus ou moins piquant et est toujours bien juteux. Ici, ont dit que tu est un véritable paceño si tu es capable de manger la salteña, sans mettre de la sauce  partout! (Desfois je suis capable, desfois je fais une erreur et c’est raté! – parce que oui, il y a des trucs)

source: https://www.flickr.com/photos/bootsintheoven/5861428811
Bin du jus!

TRANCA PECHO

Pour moi, le tranca pecho c’est presque une joke. On parle ici d’un silpancho complet (un plat en soit), dans un sandwich.

Bref: riz (du riz dans un sandwich!), viande panée, oeuf et légumes: piments, tomate, onions. Pain.

Source: https://tibiorincon.wordpress.com/tag/trancapecho/
Trancapecho. Je trouve que la photo ne lui rend pas justice.

Trancapecho veut litéralemente dire « bloqueur de poitrine ».

GÂTEAU DE FÊTE

Évidemment, le gâteau de fête tel qu’on le connait est aussi un incontournable. Incluant la tradition de mordre le gâteau et se le faire enfoncé dans le visage (voir mon profil Facebook).

Ce qui me fascine à chaque fois, c’est l’habitude de tout le monde de couper le gâteau en faisant premièrement un rond au centre, puis couper le reste en pointe. (Malheureusement, je ne trouve pas de photos et je ne semble pas en avoir pris malgré que je sois fascinée à chaque fois).

A suivre…

Publicités

Une réflexion sur « La Paz à travers la nourriture – Première partie »

Commentez, parlez-moi!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s