Willka Kuti

Ce post semble avoir été oublié dans les confints de mon tableau de bord… alors je le publie maintenant, plusieurs mois en retard.

Le 21 juin correspondait au solstice d’hiver dans l’hémisphère Sud.

C’est aussi une la date du nouvel an Aymara, aussi appellé par les journaux « Nouvel an andin amazonique », enfin bref ce n’est pas trop clair pour quel peuple cette date avait une importance, historiquement, mais maintenant c’est un jour férié officiel en Bolivie depuis qu’Evo Morales l’a décidé il y a quelques années.

[Contexte] Cela n’a pas fait l’affaire de tous, car la validité même de la date choisie est sujete à débat, et en plus, ce n’est pas toute la population bolivienne qui est d’origine Aymara ou Quechua. C’est donc un peu une imposition d’héritage culturel à tout un pays qui n’a rien d’homogène.[/Contexte]

De mon expérience, les cérémonies traditionnelles de la région de La Paz implique généralement les éléments suivants:

  • De l’alchool (desfois pour boire, desfois pour donner à la pachamama, souvent les deux)
  • Des feuilles de coca (généralement et pour donner à la pachamama et pour mâcher)
  • Un llama mort-né (…)
  • De la boucane (desfois sous forme de feu, des fois sous forme de cigarette, desfois les deux)
  • De la musique (ton party est meilleur si c’est live, mais la musique enregistrée peut faire l’affaire)
  • Des opinions différentes parmi les convives sur ce qui est « la bonne façon de faire ».

Quelle que soit l’occasion, c’est un assez bon barème des ingrédients nécessaires. Celle-ci ne faisait pas exception.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le principe est de recevoir les premiers rayons de soleil.

Les étapes:

  1. Arriver stressés pour être certains de pas manquer les premiers rayons, finalement ont étaient 2 heures d’avance.
  2. Le band traditionnel joue pendant qu’on reçoit les premiers rayons de soleil sur les paumes de nos mains (ça réchauffe!).
  3.  Le band continue de jouer, les gens se souhaitent bonne année et dansent. Moi je suis plantée là et je sais pas trop quoi faire, alors je prends des photos.
  4. Le Yatiri (Chaman) fait un table d’offrande a la Pachamama, incluant des choses sucrées et un foetus de llama.
  5. Le feu est mis a la table: elle doit brûler au complet, sinon c’est mauvais signe. Il ne faut pas non plus trop la regarder, la Pachamama aime pas ça qu’on la surveille pendant qu’elle mange.
  6. Le Yatiri nous fait choisir des feuilles de coca, avec lesquelles ont doit faire un souhait et les mettre dans le feu.
  7. Plus tard, il nous passe a nouveau des feuilles de coca, mais cette fois pour les mâcher.
  8. Le band joue encore, et on danse! (Cette fois je me joint au cercle)
  9. Les gens s’en vont, mais nous on reste pour manger notre déjeuner avant de retourner au camping.
Publicités

Une réflexion sur « Willka Kuti »

  1. Mieux vaut tard que jamais. J’ai toujours hâte te lire et découvrir ce peuple si riche de traditions et patrimoine. Je te réserve pour une conférence à ton retour 😘

    J'aime

Commentez, parlez-moi!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s